0'00
 | 
0'00

BIOGRAPHIE

"Bulevar 2000", le nouvel album de Bostich et Fussible succède à « Tijuana Sound Machine », deux fois nominé aux Grammy Awards en 2006. Alors que ce dernier album racontait un voyage autour de la ville, « Bulevar 2000 » suit la voiture qui quitte Tijuana par l'une de ses routes les plus connues. « Bulevar 2000 est une artère centrale dans le développement urbain de Tijuana », affirme Ramon Amezcua (Bostich). « Ce boulevard sort de la ville, mais c'est aussi l'une des avenues les plus dangereuses de Tijuana, au coeur des agressions et accidents dûs à un manque de vigilance. C'est donc un nom très symbolique pour tous ses habitants. »

   

 


Le premier single « I Count The Ways », est une des chansons les plus développées du groupe lyriquement et invite Kylee Swenson du groupe électro pop de San Francisco, Loquat aux voix.
Alors que dans « Tijuana Sound Machine » Bostich + Fussible collaboraient avec des musiciens régionaux uniquement en studio, la formation live actuelle du groupe comprend maintenant aussi des musiciens pour les accompagner. Suite à leur performance au Treasure Island Festival de San Francisco, le SF Weekly affirme que « le point culminant a été Nortec Collective: Bostich + Fussible... la meilleure dance musique de tous les temps, sensuelle, qui intègre enfin de vrais instruments. »


Lors du concert qui marquait les 10 ans de Nortec Collective, Bostich + Fussible ont joué avec le Baja California Orchestra (orchestre symphonique) dans les rues de Tijuana, devant 25 000 fans extatiques. Alors que réunir des arrangements traditionnels mexicains et un orchestre classique paraissait compliqué, le résultat final et les réactions du public ont permis au groupe d'engager le chef d'orchestre Alberto Nunez Palacio pour le nouvel album. Nunez-Palacio, qui avait auparavant travaillé avec le musicien de tango Astor Piazzolla, a créé les arrangements de cordes sur « I Count The Ways » et de cors sur « Bulevar 2000 ».


Reed Johnson, du Los Angeles Times explique pourquoi la fusion fonctionne: « Trop souvent, les séances d'improvisation entre des musiciens pop et des symphonistes aboutissent à des projets prétentieux, cachant un manque d'idées et de technique. Contrairement à une grande partie de leurs pairs, Mogt (Fussible) et Amezcua (Bostich) sont des enfants de longue date de la musique classique... Ils peuvent parler pendant des heures de l'architecture sonore de « Dark Side Of The Moon » des Pink Floyd, ou de la techno qui est une source riche de sons dissonants que les musiciens classiques contemporains adorent. »

 

Bostich + Fussible ont toujours intégré des gadgets avant-gardistes à leurs performances, comme le Yamaha Tenori-On dans leurs concerts bien avant que les groupes indie rocks et l'electronica ne l'utilisent. Aujourd'hui, ils utilisent leurs iPads dans leur set live qui leur permet un contrôle sans fil sur tous leurs ordinateurs et synthétiseurs sur scène.


Après une décennie de dévastation, une nouvelle scène indépendante a refait surface dans le centre ville. « Tijuana rentre enfin dans une nouvelle ère », dit Fussible. « Le centre culturel a ouvert un hall dans lequel on peut organiser des ateliers productifs. Alors que la 6th street n'avait alors que deux cantines et des entreprises abandonnées, ces espaces ont maintenant été convertis en bars soutenus par des promoteurs indépendants au bon goût. Cela donne un véritable espace aux musiciens et DJs locaux pour présenter leur travail et construire une nouvelle scène ».


Malgré la violence constamment présente à Tijuana, Nortec prouve une nouvelle fois être une représentation fière et positive de la ville pour le monde entier. La confiance du groupe en leur ville est inébranlable. « Tijuana est la ville qui nous a permis de découvrir la musique électronique du monde entier au début des années 80. Au début du mouvement Nortec, c'est elle qui nous a permis de développer ce projet, et nous considérons Tijuana comme notre source d'inspiration - son peuple, ses lieux, ses problèmes sociaux et son multiculturalisme », dit Fussible. « Nous sommes de Tijuana et si c'est plus violent aujourd'hui, nous devons nous adapter en conséquence. Et si demain cette ville devient la plus sûre du monde, nous serons toujours là ».

 

   

PHOTOS

Nortec Collective
Nortec Collective
Nortec Collective

VIDÉOS

Nortec Collective Presents: Bostich + Fussible - Radio Borderland